Le 20 août 2015

Les logements polyvalents

Avec notre monde qui évolue aussi rapidement, nous devons nous montrer polyvalents... et il en va de même pour nos logements.

Le concept du logement polyvalent tire son origine de la Maison évolutive, une habitation innovante mise au point en 1990 par Avi Friedman et Witold Rybczynski de l’École d’architecture de l’Université McGill, à Montréal. Conçue dans un esprit d’abordabilité pour les ménages à faible revenu, la Maison évolutive intégrait des espaces de vie polyvalents et adaptables tout en demeurant compacte.

S’inspirant de ce concept, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) créait le Bâti-FlexMC en 1995, dans la foulée du mouvement de conception universelle, aussi appelée conception inclusive. Les objectifs de l’habitation universelle sont les suivants :

  • permettre aux gens d’occuper leur maison plus longtemps;
  • créer des habitations pouvant combler un vaste éventail de besoins;
  • rendre les logements plus pratiques pour leurs occupants.

L’abc du logement polyvalent

La création d’un logement polyvalent s’effectue aux étapes de la planification, de la conception et de la construction ou de la rénovation, selon le cas. Une réflexion et une bonne analyse des besoins qui peuvent se créer au cours d’une vie sont nécessaires dès la conception afin d’obtenir des lieux de vie à même d’offrir un maximum de polyvalence au fil du temps, et ce, au coût le plus bas.

Les logements polyvalents sont avantageux pour tous

Une maison polyvalente est idéale pour chacun, car les besoins d’un ménage évoluent dans le temps en fonction de sa composition et des changements liés à l’âge, à la santé et au revenu des occupants. En plus de permettre de répondre aux besoins d’une population vieillissante, de personnes handicapées et d’autres ayant des besoins particuliers, un logement polyvalent est tout indiqué pour la cohabitation de différentes générations ou pour l’aménagement d’un bureau à domicile ou d’un logement autonome destiné à un membre de la famille, à un aidant naturel ou à un locataire. Au moment de la revente, du fait qu’ils peuvent être adaptés à un large éventail de besoins, les logements polyvalents bien conçus présentent aussi un attrait pour un plus grand nombre d’acheteurs.

Les logements polyvalents constituent une solution abordable

Même si un logement polyvalent coûte parfois légèrement plus cher au départ qu’un logement ordinaire, il peut permettre de réaliser des économies considérables plus tard en évitant bien des coûts de démolition et de rénovation. Les sommes additionnelles investies dans les caractéristiques d’un logement polyvalent peuvent se révéler inférieures à ce qu’il en coûterait de déménager, une fois prises en compte les dépenses connexes, tels les frais de déménagement, l’achat de mobilier et d’électroménagers, les commissions, etc.

Pour en savoir plus, lisez l’article Logements et collectivités durables – les logements polyvalents

Canada

Partager...


Imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)